Passage dans l'au-delà

Le passage dans l’au-delà est un acte aussi fantastique que dangereux.

Nous pouvons remarqué dans certains ouvrages (plutôt religieux) et surtout sur Internet, différentes représentations du passage dans l’au-delà. Elles ont toute un point commun. En effet, elles nous montrent une longue colonne formée d’hommes et de femmes qui se dirigent vers une porte lumineuse ou directement une lumière avec tout au fond des personnes qui semblent s’envoler vers le ciel, donc le paradis.
Ces représentations sont souvent très belles et empreintes d’espoir.

La réalité, bien que finalement magnifique, est complètement différente.

Je rappelle que le passage dans l’au-delà juste après la mort est extrêmement rare.
Il faut donc avoir en tête que c’est du plan non-visible que le passage se fera.

Ce que vous vous apprêtez à lire est ignoré à plus de 99,99999% des personnes qui se disent « passeur d’âme ». Et là, je ne parle que de celles et ceux qui sont sincères et qui pensent faire ça bien.

Comme vous le savez, tout est vibration, par conséquent chaque individu vibre aussi.
Une fois décédé, l’esprit du défunt, avec en lui l’ensemble des Esprits de ses Vies Antérieures (EVA), se retrouve sur le plan non-visible et vibre encore. Le taux vibratoire de cet esprit est couramment très bas pour des raisons que nous verrons plus loin. Vient se rajouter à ce taux très bas, une constitution énergétique faible dû en grande partie au décès en lui-même.

Pour un passage dans l’au-delà, deux conditions sont à remplir :
– Un taux vibratoire précis.
– Une taux de constitution énergétique de 100%
Et comme vous venez juste de le lire, les esprits des défunts ne remplissent jamais ces conditions.

Mais pourquoi faut-il remplir ces deux conditions ?
Il s’agit d’un fait et non d’une volonté ou d’une lubie de ma part, moi-même un jour je me plierai à cela.
– Un taux vibratoire précis…
Alors que l’être humain cherche toujours en dehors de lui des réponses à ses questions, il ne sait pas que la clef qui ouvrira la porte pour l’au-delà est non seulement en lui, mais qu’il est la clef. Et cette clef correspond à sa vibration originelle lors de sa toute première incarnation et cette vibration est unique.
– Une constitution à 100%…
Qu’il en soit à sa première vie ou à sa vingtième, l’esprit du défunt doit impérativement avoir un taux de constitution énergétique de 100% pour pouvoir être en parfait équilibre avec l’ensemble des EVA ou pour être le socle solide des futurs EVA.

Comment je procède.
Lorsqu’une personne me confie la mission de faire passer l’esprit d’un être cher dans l’au-delà, elle sait que cela commencera par atteindre ces deux points.
Pour cela j’utilise la Sphère régénérative que j’ai créée à cet effet, puis un rituel spécifique pour le passage.
Le passage est un moment merveilleux et très délicat car j’accompagne l’esprit dans l’au-delà.
En effet, même s’il a acquis sa clef vibratoire, l’esprit ne sait pas l’utiliser. Alors j’active pour lui sa clef et l’accompagne non pas à la porte, mais au-delà de la porte jusqu’à la création de la sphère qui accueillera tous les EVA. Puis je repars sans rien altérer en souhaitant que le passage ne se referme pas trop vite.

Selon son taux vibratoire et de constitution de départ, cela prends environ 5 à 6 semaines.
Pendant toute cette période, je délivre les messages que l’esprit pourrait me communiquer pour la personne qui a décider de me confier cette mission.

Cet ainsi que ce fait le passage dans l’au-delà.

Vous voulez savoir si l’esprit d’un être cher est encore présent sur Terre ?
Article sur le plan non-visible.
Article sur l’au-delà.

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :
– qu’il ne soit pas coupé
– qu’il n’y ait aucune modification de contenu
– que vous fassiez référence à mon site frederic-lopez.com
– que vous mentionniez mon nom en tant qu’auteur de ce texte : Frédéric Lopez

Share
Fermer le menu