Citations
Gandhi
Guide spirituel de l'Inde

Citations : Gandhi

« Il n’y a pas de chemin vers la paix, la paix est le chemin.»

« Si nous nous acquittons de nos devoirs, nos droits nous apparaîtront clairement. »

« Tout compromis repose sur des concessions mutuelles, mais il ne saurait y avoir de concessions mutuelles lorsqu’il s’agit de principes fondamentaux. »

« Là où il y a la peur, il n’y a pas de religion. »

« Chaque homme est responsable de sa religion. »

« En réalité, il existe autant de religions que d’individus. »

« Ayez de la haine pour le péché et de l’amour pour le pécheur. »

« Je ne suis pas visionnaire. Je prétends être un idéaliste pratique. La religion de la non-violence n’est pas réservée aux rishis et aux saints. Elle est aussi destinée à l’homme moyen. »

« Les religions sont comme des routes différentes convergeant vers un même point. Qu’importe que nous empruntions des voies différentes, pourvu que nous arrivions au même but. »

« L’amour est ce qu’il y a de plus fort au monde, cependant on ne peut rien imaginer de plus humble. »

« J’ai pour but l’amitié avec le monde entier. Je peux unir le plus grand amour à la plus ferme opposition au mal. »

« La non-violence, sous sa forme active, consiste en une bienveillance envers tout ce qui existe. C’est l’amour pur. »

« La fibre la plus coriace doit s’amollir dans le feu de l’amour. Si elles ne font pas, c’est que le feu n’est pas assez fort. »

« Le pouvoir fondé sur l’amour est mille fois plus efficace et plus durable que celui qui émane de la peur du châtiment. »

« Donner un verre d’eau en échange d’un verre d’eau n’est rien ; la vraie grandeur consiste à rendre le bien pour le mal. »

« Puisque j’ai rejeté l’épée, il n’est plus rien d’autre que la coupe de l’amour que je puisse offrir à ceux qui se dressent contre moi. »

« Moins on possède, moins on désire. »

« Nous devenons ce qui est l’objet de nos aspirations les plus profondes. »

« La civilisation ne consiste pas à multiplier les besoins mais à les réduire volontairement, délibérément. »

« Il y a assez de tout dans le monde pour satisfaire aux besoins de l’homme, mais pas assez pour assouvir son avidité. »

« Chaque jour, la nature produit suffisamment pour nos besoins. Si chacun ne prenait que ce qu’il lui faut, il n’y aurait pas de pauvreté dans le monde, et personne n’y mourrait d’inanition. »

« Il faut prendre la nourriture comme on prend des médicaments, c’est-à-dire sans se demander si elle est ou non agréable au goût ; il ne faut en prendre que les quantités nécessaires aux besoins du corps. »

« Colère et intolérance sont les ennemis d’une bonne compréhension. »

« On obtient justice plus rapidement en rendant justice à la partie adverse. »

« L’homme qui est fier de sa vertu devient souvent un fléau pour ses voisins. »

« Il n’est pas nécessaire d’éteindre la lumière de l’autre pour que brille la nôtre.

« Le pardon est beaucoup plus noble que le châtiment. »

« La personne faible est incapable de pardonner. Le pardon est le propre de la personne forte. »

« Il faut faire son devoir sans se soucier de l’opinion des autres. »

« La force du nombre ne réjouit que le peureux ; celui qui est courageux en esprit se fait gloire de combattre seul. »

« La force réside dans l’absence de crainte, et non dans la quantité de chair et de muscle que nous avons dans notre corps. »

« Un individu conscient, éveillé et debout est plus dangereux pour le pouvoir en place que 10.000 individus endormis et apeurés. »

« Une once de pratique vaut mieux que des tonnes de discours. »

« On ne peut parler à un homme qui a faim qu’en termes de pain. »

« Le rire sincère est l’éloquence vraie, il est plus efficace que la parole. »

« Tout être humain a le droit de vivre, d’avoir les moyens de se nourrir, de se vêtir et de se loger. »

« La pauvreté est la pire forme de violence. »

« Ce que tu gagneras par la violence, une violence plus grande te la fera perdre. »

« La non-violence est mon premier article de foi. C’est aussi le dernier article de mon credo. »

« Il y a beaucoup de causes pour lesquelles je suis prêt à mourir, mais aucune pour laquelle je suis prêt à tuer. »

« On reconnaît le niveau d’évolution d’un peuple à la manière dont il traite ses animaux. »

« Peu importe si ce que vous devez faire est insignifiant. Faites-le aussi bien que possible. »

« Notre contribution au progrès du monde doit consister à mettre notre propre maison en ordre. »

« Que nous devions obéir à toutes les lois, qu’elles soient bonnes ou mauvaises, est une invention récente. »

« Nul homme qui aime son pays ne peut l’aider à progresser s’il ose négliger le moindre de ses compatriotes. »

Les citations appartiennent à leur auteur.

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :
– qu’il ne soit pas coupé
– qu’il n’y ait aucune modification de contenu
– que vous fassiez référence à mon site frederic-lopez.com
– que vous mentionniez mon nom en tant qu’auteur de ce texte : Frédéric Lopez

Share
Fermer le menu