Accompagnement de fin de vie

La disparition d’un être cher est très souvent mal vécu dans nos sociétés occidentales et de nombreux tabous persistent encore

Lorsqu’une personne est en fin de vie, son énergie vitale diminue et quitte petit à petit son corps, elle a moins de force physique et parfois mentale. Cette énergie se concentre sur les organes primordiaux et elle se prépare doucement à rejoindre l’Energie Universelle.

La mort est un état de fait extrêmement court qui amène à un autre état.
Elle apporte une souffrance morale aux proches qui la vivront dans le temps, par des souvenirs et des célébrations tels que l’anniversaire de naissance du défunt, des fêtes de fin d’année, les fêtes des morts comme la Toussaint pour les chrétiens… jusqu’à l’anniversaire de la disparition.

Aucune mort ne peut être évitée, cependant elle peut être préparée par un accompagnement. Il s’agit principalement de soulager ses angoisses et ses souffrances morales.

Il n’y a pas que celui qui va partir qui compte.
L’accompagnement en fin de vie n’est pas réservé uniquement aux personnes qui vont nous quitter, il s’adresse également aux personnes qui restent et qui veulent agir avant ce fameux dernier départ pour mieux appréhender la suite sans l’être cher et sans culpabilité.
La fatigue physique mais surtout nerveuse, le stress et la souffrance sont autant d’éléments qui épuisent les proches d’une personne en fin de vie. Exprimer ses angoisses, ses colères, ses peurs et ses doutes permet d’accepter son ressenti afin de mieux vivre cette préparation au deuil et d’éviter la dépression.

Parlons-en ensemble, contactez-moi.

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :
– qu’il ne soit pas coupé
– qu’il n’y ait aucune modification de contenu
– que vous fassiez référence à mon site frederic-lopez.com
– que vous mentionniez mon nom en tant qu’auteur de ce texte : Frédéric Lopez

Share
Fermer le menu