J’ATTIRE LES BONNES ENERGIES

Le premier Quartier de Lune est particulièrement intéressant pour attirer les bonnes énergies pendant cette phase positive et se recharger sans difficulté.

Lors du Premier Quartier de Lune, les énergies sont plus légères qu’à la Nouvelle Lune mais tout aussi puissantes. Avec toutes ces phases lunaire qui se succèdent, il est difficile de rester toujours serein(e) et calme.

La méditation du Premier Quartier de Lune permet aux personnes très sensibles de recevoir de l’énergie en étant moins chamboulées et peut s’avérer être riche d’enseignements. Il s’agit d’une méditation légère qui permet de mieux se connaître soi-même et de se préparer en douceur aux prochaines phases lunaire. La Lune pousse l’Ombre tapit en nous à sortir de notre être et à se montrer au grand jour.

Méditer sous l’influence de cette phase favorise particulièrement la préparation des demandes matérielles et affectives.
Le temps n’est pas encore venu de faire des vœux, le temps est venu d’y réfléchir et de les préparer pour la prochaine méditation de la Nouvelle Lune.

Prenez un instant pour ressentir le moment favorable pour faire cette méditation.

Méditation – vidéo à venir
– Buvez une boisson chaude comme un thé vert par exemple.
– Installez-vous dans un endroit calme
– Asseyez-vous confortablement
– Concentrez-vous sur votre respiration
– Soyez à l’écoute de vos intuitions et dans vos actions à venir.
Ayez de la gratitude pour tout ce que vous allez recevoir, car à cet instant vous marchez sur le chemin qui vous mènera à la réalisation de vos vœux.
– Concentrez-vous sur votre respiration
– Revenez doucement en vous étirant doucement

Soyons nombreux(ses) à attirer des bonnes énergies.

Je vous souhaite une excellente méditation à toutes et à tous.

Frédéric


Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :
– qu’il ne soit pas coupé
– qu’il n’y ait aucune modification de contenu
– que vous fassiez référence à mon site http://www.frederic-lopez.com
– que vous mentionniez mon nom en tant qu’auteur : Frédéric Lopez

Share