Frédéric Lopez

Plus qu'un soutien, une aide.

8 janvier

Que gardes-tu dans ta conscience? Je ne veux pour toi que le mieux et le plus élevé. Si tu choisis avec ton propre libre arbitre quelque chose de moindre, que tu l’attires à toi et te satisfais du second choix, Je n’y peux rien. Ne crains jamais de compter sur le meilleur. Ne ressens jamais que tu es indigne d’avoir le meilleur ou que tu ne le mérites pas. Je te dis que c’est ton véritable héritage, mais tu dois le réclamer; tu dois l’accepter et compter dessus. Cela t’appartient, c’est Mon cadeau pour toi. Vas-tu l’accepter d’un cœur plein et reconnaissant, ou le rejeter ?
Ne laisse pas la fausse humilité t’empêcher d’accepter ce qui t’appartient de droit; et ne te contente pas de l’accepter, mais exulte de joie au-dedans, et rends grâce éternellement. Chéris-le, et regarde sa merveille se déployer dans ta vie, en sachant sans l’ombre d’un doute que tout ce que J’ai t’appartient.

La petite voix – Méditations quotidiennes
Eileen Caddy

Share

Next Post

Previous Post

© 2018 Frédéric Lopez

Theme by Anders Norén